Est-il permis à une personne divorcée de se remarier après sa repentance ?

Question :

Quand une personne divorcée se repentie et vient à Dieu, a-t-elle la permission de se remarier ? Je désirerais des références bibliques ! 

Parce que chaque cas diffère l’un de l’autre, on ne peut pas donner une réponse simple avec „Oui” ou „Non” à cette question. Cependant, Dieu nous donne des principes dans les Saintes Ecritures qui peuvent être avec succès appliqués à chaque situation. Les plus importants de ces principes peuvent être trouvés dans le Chapitre 7 de l’Epitre de Paul pour les Corinthiens. Jetons un coup d’œil à ces principes…

1. A qui appartient l’initiative du divorce?

Quand un divorce est prononcé, il y a une personne qui, de sa propre initiative, a demandé le divorce et l’autre peut désirer la même chose, mais, dans la plupart des cas, la deuxième partie ne voulait pas divorcer et elle n’a pas soutenu cette initiative. Quand Paul commence à aborder cette question, il écrit :

A ceux qui sont mariés, j’ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari. (1 Corinthiens 7:10)

Le verbe „se sépare” est à la diathèse active et montre que la femme fait l’action, c’est-à-dire, l’initiative lui appartient de se sépare de son mari. Cette épître a été écrite à une jeune église ou des Chrétiens reviendront à Jésus. Parmi eux ils y avaient des hommes et des femmes avec des différents problèmes dans leur famille. La première chose que Paul dit ici que les Chrétiens ne doivent jamais s’initier au divorce et s’il est initié avant le retour au Seigneur …

2. Si possible, essayez de rétablir votre mariage

L’apôtre a écrit :

(si elle est séparée, qu’elle demeure sans se marier ou qu’elle se réconcilie avec son mari), et que le mari ne répudie point sa femme. (1 Corinthiens 7:11)

Donc, si l’initiative du divorce est venue du Chrétien avant la repentance, et celui qui n’est pas chrétien ne s’est pas remarié, mais il veut rétablir le mariage, Dieu conseille le chrétien de se réconcilier. Quand la réconciliation est possible et le non-chrétien accepte le chrétien et sa foi en Seigneur Jésus et souhaite rétablir la famille, mais le chrétien ne veut pas se réconcilier, il doit rester célibataire. Donc, s’il est possible la réconciliation, le chrétien doit se réconcilier, mais s’il ne veut pas, il doit renoncer au remariage. 

3. Si le non-croyant est remarié

La chrétienne est libre de se marier mais seulement dans le Seigneur. Si la chrétienne veut rétablir le mariage avec le non-croyant qui est remarié après leur divorce, elle lui détermine de faire encore un divorce. Cela provoquera une autre rupture du mariage et écrasement d’autres coeurs. Le même principe s’applique à l’homme qui est devenu Chrétien et dont la femme est déjà remariée.

4. Si le non-croyant ne veut pas rétablir son mariage

Un autre cas serait quand sa femme croyante veut reconstituer son mariage et son mari non-croyant n’accepte pas en raison du fait que sa femme est devenue Chrétienne ou pour une autre raison. En ce qui concerne un tel cas, Dieu dit :

Aux autres, ce n’est pas le Seigneur, c’est moi qui dis: Si un frère a une femme non-croyante, et qu’elle consente à habiter avec lui, qu’il ne la répudie point; et si une femme a un mari non-croyant, et qu’il consente à habiter avec elle, qu’elle ne répudie point son mari. Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frère; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints. Si le non-croyant se sépare, qu’il se sépare; le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ces cas-là. Dieu nous a appelés à vivre en paix. (1 Corinthiens 7:12-15)

Si tu a fait tout le possible pour rétablir le mariage, mais l’époux non croyant désire le divorce, tu doit accepter cela, afin de préserver la paix. Tu ne doit pas avoir haine pour lui ou de lui interdir de voir ses enfants.  

A la fois, Dieu dit que dans une telle situation „le frère et la soeur ne sont pas lié”. Qu’est-ce que ça signifie ? Trouvez la réponse dans le même chapitre, vers la fin, le texte utilise la même expression „lié avec” et toujours dans le contexte d’un mariage.

Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur. (1 Corinthiens 7:39)

Selon ce verset, „ne sont pas lié” signifie être libre de se marier à qui elle veut, seulement dans le Seigneur.

Que Dieu donne de la sagesse à tout le monde qui lit ces vérités de Saintes Ecritures pour comprendre les principes de Dieu et les appliquer correctement à sa situation.

Articole recomandate: